C’est le cœur d’un équipement aéraulique. Il est le garant du débit d’air et de la vitesse de captation.

 

Du point de vue du réseau, il va être dimensionné de manière à assurer le transport des polluants (vapeurs, poussières, etc...) dans la tuyauterie jusqu’à l’élément filtrant. Après la bouche de rejet du filtre un ventilateur de reprise peut assurer le convoyage jusqu’au lieu de stockage des déchets.

 

Selon son positionnement dans l’installation, le ventilateur industriel va être utilisé pour mettre le réseau en pression (air pulsé) ou en dépression (air capté).

 

Véritable pierre angulaire de l’installation il va conditionner les émissions sonores, la consommation énergétique et l’efficacité du système. Un choix minutieux du ventilateur peut même permettre de prévoir une évolutivité du réseau en cas de perspective de croissance.